Découvrez comment facilement décliner le nominatif en russe (la suite)

On continue sur notre lancée pour apprendre facilement les déclinaisons en russe.

Aujourd’hui on continue avec le premier cas des déclinaisons : le nominatif.

On fait le point.

img_décliner_nominatif_en_russe

Vous savez maintenant en russe :

  • Si le mot est masculin, féminin ou neutre : le genre.
  • Si le mot est au singulier ou au pluriel : le nombre.
  • Que le nominatif est utilisé pour le sujet : CELUI QUI FAIT L’ACTION.
  • Que le nominatif est un des 6 cas en russe.
  • Que les cas sont indispensables pour savoir quoi correspond à quoi dans une phrase en russe : qui fait l’action, qui la subit par exemple.
  • Que la déclinaison est en fait une « terminaison » (le mot technique est « désinence »).
  • Que cette terminaison, la déclinaison, est non seulement à mettre sur les noms mais aussi sur les adjectifs.
  • Que les déclinaisons du nom et de l’adjectif (pas seulement pour le nominatif mais pour tous les autres cas) se ressemblent.

 

Si vous avez du mal à suivre la liste ci-dessus vous pouvez :

  • laisser un commentaire à la fin de l’article et me poser une question le cas échéant.
  • m’écrire un mail (je réponds sous 24 heures en général)

Si pour vous, le genre et le nombre des mots ne sont pas clairs en russe vous pourriez :

  • lire une courte explication pour trouver le genre des mots en russe en cliquant ICI

Si pour vous, le terme « nominatif » ne veut rien dire vous pourriez :

  • parcourir cette explication facile à lire en cliquant ICI

Si vous avez du mal avec les mots « déclinaisons », « cas », « sujet » vous pouvez :

  • vous rendre ICI pour en savoir plus

Tous ces éléments sont indispensables en russe pour bien parler et écrire.
Si vous suivez bien mes articles, pas à pas, vous allez rapidement faire de gros progrès. 

Et je ne compte pas vous laisser simplement lire.
On passera dans l’article suivant à une sérié de mini-exercices.

C’est en mettant en application que vous allez vraiment améliorer votre russe.

Avant de faire les exercices il reste à connaître et savoir appliquer la déclinaison qui correspond au nominatif pour :

  • les adjectifs
  • et pour les noms

Aujourd’hui on s’occupe du nom, on verra les adjectifs plus tard.

img_décliner_nominatif_en_russe

Voici le tableau pour décliner un nom au nominatif en russe. 
Je vous ai mis des exemples et une explication pour comprendre facilement le tableau:

Tableaux de déclinaison des noms au nominatif en russe.

 1 / Pour les genres masculins et féminins au singulier ET au pluriel :

Russe déclinaison tableau nominatif masculin et féminin singulier et pluriel

 

Cliquez sur le tableau pour l’agrandir

2 / Pour le genre neutre au singulier ET au pluriel :

Russe déclinaison tableau nominatif neutre singulier et pluriel

Voici comment bien comprendre ces tableaux :

  • on n’a pas encore vu l’alphabet.
    Retenez donc que les lettres « molles » en russe sont toujours les mêmes et correspondent aux lettres : я е ё ю и ь й ч щ.
  • tout le reste correspond aux lettres « dures ». 

Il est in-dis-pen-sa-ble de bien faire la distinction sinon vous ne pourrez pas apprendre vos déclinaisons et donc la grammaire russe…
Et vous aurez du mal à comprendre la prononciation donc du mal à vous faire comprendre facilement.

  • on retrouve tous les marques des genres dans le tableau : c’est-à-dire que les terminaisons permettant de savoir de quel genre est un nom CORRESPONDENT à la déclinaison du nom.
  • Donc s’il y a UNE chose que vous devez retenir par cœur c’est celle-ci :
    marque du genre (masculin, féminin et neutre) = déclinaison.
  • Par la suite vous verrez qu’en fonction du genre la déclinaison change !!!
    Par exemple la déclinaison de l’accusatif féminin n’est pas la même que l’accusatif masculin !
    Mais parfois la déclinaison peut être la même pour 2 genres. 
    C’est le cas ici pour le nominatif pluriel du masculin ET du féminin. C’est ce qui peut sembler complexe au premier abord.

Enfin sachez qu’apprendre par coeur les déclinaisons n’est pas nécessaire. Connaître leur fonctionnement est par contre indispensable. Avec la pratique la grammaire vient toute seule si vous avez la bonne méthode. 
Ça tombe bien car je vous montre pas à pas comment vous y prendre !

Faire une peu de grammaire est un bon investissement pour la suite et l’unique façon, avec la régularité, pour progresser rapidement en russe.

Croyez-moi c’est ma 3e langue étrangère et j’ai fait la même chose pour l’allemand il y a quelques années (l’allemand a aussi un système de déclinaisons mais moins poussé que le russe).

Ça fonctionne très bien même sans connaissance de base!

img_décliner_nominatif_en_russe

Et vous, vous apprenez les déclinaisons par cœur en russe ? 

Connaissez-vous celle du nominatif  ? 

Dites-le-moi dans les commentaires.

13 commentairesLaisser un commentaire

  • C est trop bien tes explications ! C est clair didactique et ça donne envie de continuer. Vivement les autres cas et bravo !

    • Parfait si tu as compris, c’est le but !

      Je vais publier les autres cas au fur et à mesure.

      Mais avant je vais mettre en ligne au moins 1 article sur l’alphabet parce que ça ne sert à rien de savoir décliner si on ne sait pas déchiffrer l’alphabet russe.

      Bien à toi.

      Adrien.

      PS : est-ce que des exercices simples seraient utiles ?

  • Adrien, привет!

    Merci pour tes articles, bien utiles quand on débute.

    Perso, ce qui m’aiderait (en tant que « nul » en grammaire !! 😉 ce serait des exemples sous chaque explication.

    Par exemple :
    – marque du genre (masculin, féminin et neutre) = déclinaison.
    (et là, un p’tit exemple !)

    – Par exemple la déclinaison de l’accusatif féminin n’est pas la même que l’accusatif masculin !
    (petit exemple)
    Mais parfois la déclinaison peut être la même pour 2 genres.
    (re-exemple)
    C’est le cas ici pour le nominatif pluriel du masculin ET du féminin.
    (encore un p’tit exemple)

    🙂 Sans doute mon côté « visuel » qui comprendrait mieux en voyant la phrase…

    En tous cas, encore merci et je continue tes « leçons » : y’a du boulot !
    Покa!

    • Olivier привет !

      Je suis ravi que mes articles te plaisent !

      Je garde ton idée en tête et l’utiliserai pour un prochain article sur les déclinaisons.

      Покa, Покa!

  • Coucou!
    Je viens de découvrir ton site et ilest vraiment génial! Tout est super bien expliqué!
    Et les fiches techniques à télécharger résument très bien chaques leçons.

  • Enfin quelqu’un qui prône la grammaire et l’apprentissage par cœur qui n’a jamais été une méthode bête à condition bien sûr d’être très conscient de ce que l’on apprend en faisant le parallèle avec sa langue maternelle (que l’on est censé maîtriser bien sûr!) Enseignant l’anglais depuis des années, je me bats avec les élèves ….et les parents pour les en convaincre! Cordialement,
    Martine

    • Merci Martine pour votre commentaire ! En effet la grammaire est le squelette et le reste (vocabulaire – syntaxe etc.) ce sont pour moi les organes 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Il faut remplir les cases signalées par une étoile *