5 intonations en russe expliquées SIMPLEMENT

Il y en a 5 en tout, vous les connaissez ?

Chacune correspond à un type de phrases.
Et pour que vous les reteniez facilement je vous ai préparé
une courte vidéo. Je vous explique les 5 différentes intonations
exemples à l’appui.

Cliquez ici pour maîtriser les intonations en russe installé confortablement
dans votre fauteuil préféré 😉

Vous allez découvrir:

  • pourquoi à elles seules elles peuvent COMPLÈTEMENT changer le sens d’une phrase
  • comment vous pouvez faire bonne impression quand vous parlez à un Russe en employant la BONNE intonation
  • Pourquoi les intonations sont INDISPENSABLES pour vous exprimer correctement en russe

Cliquez pour maîtriser les intonations en russe une bonne fois pour toutes 

Dites-moi en répondant à ce mail si vous les connaissiez déjà et laquelle 
vous pose le plus de problème. 😉

À la semaine prochaine pour une nouvelle vidéo.

Adrien,
russe-facile. fr

P.S: abonnez-vous ici à la chaîne YouTube
pour recevoir vos prochaines vidéos pour progresser en russe

 

 

Transcription de la vidéo

 

5 intonations en russe expliquées SIMPLEMENT

 

Дорогие друзья добрый день! Daragié drouzia dobrii dien !
Меня зовут Андрей сайт russe-facile.fr. Ménia zavout Andréi saït russe-facile.fr.
и я вам помогу выучить русский язык. I ja vam pamagou vioutchit rousskii jazik.

Chers amis, bonjour !
Je suis Adrien du site russe-facile.fr, le site pour apprendre facilement et simplement le russe.

сегодня интонация на русском языке секреты владения.
Sévodnia intonatsia na rousskom iazike sékréti vladénia.

Aujourd’hui, on va voir les secrets de l’intonation d’une phrase en russe, les différentes intonations des phrases en russe et surtout pourquoi vous devez les connaître, les maîtriser parce qu’il est indispensable pour prononcer correctement puisque sans bonne prononciation – vous l’imaginez bien – impossible de parler correctement russe.

En attendant, vous êtes libres de recevoir le guide pour apprendre simplement et facilement le russe, nous rejoindre sur Facebook si vous le souhaitez – il suffit de cliquer – et, bien évidemment, si ce n’est pas encore fait, vous abonner à cette fabuleuse chaîne YouTube en cliquant sur le bouton rouge « Abonnez-vous ici » qui est juste en bas.

 

Les secrets des intonations en russe

Comme promis, voici les secrets des intonations des phrases en russe.
Retenez ceci parce que c’est vraiment important et c’est une bonne nouvelle : en russe, l’alphabet est phonétique.

C’est-à-dire qu’à chaque fois que vous voyez un mot, vous lisez toutes les lettres – contrairement au Français – et en plus vous les lisez à 99% du temps toujours de la même façon, c’est-à-dire que vous avez très peu d’exceptions. A ce niveau-là, la prononciation russe est vraiment facile.

En revanche, dans chaque mot, vous avez une syllabe qui est accentuée – c’est ce qu’on appelle l’accent tonique du mot.

Aujourd’hui, on ne va pas parler de l’accent de chaque mot, mais on va parler de l’intonation des phrases puisqu’en plus de l’accent qui est dans chaque mot, chaque phrase a une intonation bien spécifique il y en a cinq en tout et on va les voir. Vous allez vite comprendre que c’est facile ; en s’exerçant un peu, en quelques jours, c’est maîtrisé. Il suffit simplement de dialoguer, de pratiquer un minimum avec les Russes, de chercher à les mémoriser avec des exemples simples (que je vais vous donner tout de suite) et vous allez voir que c’est vraiment facile.

Encore une fois, c’est vraiment indispensable, retenez-les. Vous allez faire la différence entre celui qui ne fait aucun effort et qui conserve un accent français  – qui, là, peut être gênant – et la personne qui, comme moi, parle en russe avec certes, un accent français, mais qui a une bonne intonation, ce qui facilite vraiment la communication.

 

1 Intonation pour les phrases affirmatives

Comme je vous le disais, cinq intonations pour la phrase en russe. La première est simple, c’est pour les phrases affirmatives et c’est tout plat. Par exemple : c’est mon ami, en russe, ça se dit : Это мой друг, éta moï drouk.

 

2 Intonation pour les questions avec un mot interrogatif

Passons à la deuxième intonation pour la question avec un mot interrogatif – rassurez-vous, on ne va pas passer à un cours de grammaire, et le mot interrogatif, c’est simple.

Ça peut être par exemple « comment », « quoi », « qui », « combien », « quand », etc.

Imaginons que vous avez la phrase en russe : « Comment allez-vous ? » Kак у вас дела ? Kak ou vas déla ? 
Le mot interrogatif, c’est « comment », donc, vous avez accentué ce mot et après l’intonation va légèrement redescendre
Kак у вас дела ? Kak ou vas délaKак у вас дела ? Kak ou vas déla ?

Vous mettez l’intonation sur ce mot et ça vous permet de faire l’intonation de la question avec un mot interrogatif correctement. C’est vraiment important parce que les Russes le font à chaque fois. Vous connaissez l’anglais et on y retrouve des intonations du même type.

C’était la deuxième intonation, l’intonation pour une question avec un mot interrogatif.

 

3 Intonation pour les questions sans mot interrogatif

Maintenant, la question sans mot interrogatif.

Par exemple : est-ce que c’est votre amie ?
Là, c’est simple : vous montez le ton de la voix, tout simplement sur le mot sur lequel vous voulez poser la question.

Par exemple, s’il vous dit : c’est votre [mon] amie et vous voulez poser la question sur « amie », c’est-à-dire « c’est vraiment une amie ou c’est quelqu’un que vous connaissez  juste comme ça ? »
Dans ce cas-là, vous allez dire : « Это ваша подруга ? èta vacha padrouga»

Vous mettez vraiment l’accentuation sur ce mot. Si vous voulez mettre l’accentuation sur le fait que vous comprenez déjà que c’est une amie mais vous voulez par exemple savoir si c’est la petite amie (parce que c’est le même mot en russe), là, vous allez porter l’accentuation sur « votre ». « Это ваша подруга ? èta vacha padrouga ? »

C’est tout à fait logique (je pense) pour les francophones : « Это ваша подруга ?, èta vacha padrouga ? » Là, il faut bien faire l’intonation puisqu’en fonction de l’intonation, ça va changer la réponse, ça change tout simplement le sens de la phrase.

Il y a la grammaire à retenir, il y a le vocabulaire, la syntaxe (c’est-à-dire l’ordre des mots, la façon dont vous construisez la phrase) mais aussi en russe et ça, on ne l’a pas ou beaucoup moins en français, l’intonation.

Je répète : la troisième intonation pour les questions sans mot interrogatif, l’intonation porte sur le mot sur lequel porte la question.
Par exemple : c’est votre amie ? « « Это ваша подруга ? èta vacha padrouga ? ». Si on veut poser la question sur « amie », sur le fait de savoir si c’est une amie on met l’intonation sur ce nom, ce qui vous donne « Это ваша подруга ? èta vacha padrouga ? »

 

Vous le voyez, c’est relativement simple. Ces exemples, il faut que vous les reteniez – ils s’affichent à chaque fois. Prenez une feuille, prenez des notes, profitez-en.
Vous pouvez, bien évidemment regarder cette vidéo autant de fois que vous le souhaitez.

 

4 Intonation dite pour une question de reprise

Quatrième intonation : l’intonation dite pour une question de reprise.Là aussi, rassurez-vous, rien de technique, c’est vraiment très utilisé en russe et vous devez le connaître.

On va avoir un très court dialogue : une question et la réponse qui va avec et vous allez tout de suite comprendre qu’est-ce qu’une question de reprise et quelle est l’accentuation à adopter.

Donc, je pose la question
– « Comment allez-vous ? » Kак у вас дела ? kak ou vas déla ?
Réponse :
– “Tout va bien, merci.” Donc, affirmation, c’est plat. « Oчень хорошо, спасибо, otchèn korachou, spassiba. »
Et après, vous voulez dire :
– « Et à vous, comment ça va ? », sous-entendu « Comment ça va ?  Et vous ? »

Vous voyez, le « Et vous ? » ? C’est la reprise de la question qu’on vous a posée – c’est pour ça que ça s’appelle une question de reprise – et pour cette question de reprise (pour le « et vous ? », quand vous reprenez la question qu’on vous a posée pour la poser à votre tour à l’interlocuteur), c’est très important d’avoir ce que j’appelle une intonation demi-cercle, donc ca fait comme ça : Oчень хорошо, спасибо, otchèn korachou, spassiba (Très bien, merci).

Et puis, en plus avec le stoïcisme russe, ils restent comme ça : Oчень хорошо, спасибо, otchèn korachou, spassiba, donc, c’est vraiment plat. Et après, la question de reprise, au contraire, c’est un demi-cercle : A у вас ? a ou vas ? (Et vous ?)

Ça, il faut bien respecter cette intonation parce que, encore une fois, à chaque fois les Russes la font correctement, c’est vraiment une partie intégrante de leur langue et si vous voulez communiquer correctement et facilement vraiment vraiment, je vous en prie, apprenez ces intonations. En plus, ça fait vraiment un très bon effet et c’est facile à retenir.

Donc, la quatrième intonation, l’intonation dite pour les questions de reprise, je répète : Oчень хорошо, спасибо, otchèn korachou, spassiba (Très bien, merci) ; question de reprise : « Et vous ? »”A у вас ? a ou vas ?

 

Entraînez-vous et vraiment, n’ayez pas peur parce que nous Français, on n’a pas trop l’habitude des intonations – on se dit : « Ah, je vais être un peu bête, est-ce que je la mets au bon endroit ? ». Apprenez les règles et faites vraiment l’intonation puisque l’intonation est là. Nous, le français, c’est une langue relativement plate, mais le russe, c’est une langue beaucoup plus chantante. «”A у вас ? A ou vas ? » «Oчень хорошо, спасибо, Otchèn korachou, spassiba » (très bien, merci). « Et vous, comment allez-vous ? » (“A у вас ? A ou vas ?)

 

5 Intonation pour les phrases exclamatives

Cinquième et dernière intonation : l’intonation – si vous avez bien suivi, qu’est-ce qui reste comme type de phrases après les affirmations et les questions ? Il nous reste… tout simplement, oui, les phrases exclamatives. Par exemple, si vous voulez dire : « Oh quelle fille ! » Là, c’est une intonation qui est montante et qui va redescendre légèrement sur la fin. «Kакая девушка ! kakaia devouchka ! ». Vous voyez, ça exprime un peu la force de l’étonnement.
C’était la cinquième intonation, l’intonation pour les exclamations.

 

En résumé!

Encore une fois, ces intonations sont absolument indispensables pour s’exprimer correctement en russe pour les phrases basiques, pour les phrases simples, pour les phrases complexes aussi et donc, vous ne pouvez pas vous en passer et ça fait partie intégrante de la prononciation de la langue russe. Et sans prononciation, vous ne pourrez pas communiquer avec les Russes. Apprenez-les, répétez-les et petit à petit, vous allez voir qu’en apprenant ces exemples simples – ceux que je viens de vous donner – ça rentrera tout seul.

Après, faites le jeu d’écouter des dialogues en russe et de vraiment prêter attention aux intonations puisque notre oreille, en tant que francophones – surtout si vous êtes uniquement francophone – n’est pas formée aux intonations. Donc, il faut faire un petit effort au début, mais jouez le jeu puisque ça vaut vraiment le coup.

 

Je vous remercie une nouvelle fois d’avoir suivi cette vidéo.

Vous le savez, vous êtes libres de recevoir le guide pour apprendre simplement et facilement le russe, nous rejoindre sur Facebook  ou encore, si ce n’est pas encore fait, vous abonner à cette fabuleuse chaîne YouTube en cliquant sur le bouton rouge « Abonnez-vous ici » qui est juste en bas.

увидимся – пoка – пoка
ouvidimsa – paka, paka
 !

 

Cliquez ici pour découvrir en vidéo 5 conseils simples mais MAGIQUES
pour progresser en russe rapidement

 

Vous voulez progresser en russe rapidement ?
Alors vous pouvez :

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Il faut remplir les cases signalées par une étoile *