J’ai testé les cours de russe à l’Université d’Etat de Moscou

Comment j’ai fini par suivre des cours de russe à l’Université d’Etat de Moscou

Quand j’ai décidé d’apprendre le russe sérieusement j’avais un peu de temps devant moi.

J’avais appris quelques phrases en France, acquis des notions de grammaire basiques mais les progrès n’étaient pas flagrants…et surtout très lents.

J’ai donc décidé de frapper fort : suivre des cours particuliers de russe directement en Russie dans un établissement de renom… et pour une période assez longue afin de vraiment progresser.

Je ne voulais pas commencer à utiliser des méthodes comme Assimil russe ou autres. Elles sont peut-être efficaces, mais je pense qu’il n’y a rien de mieux que d’être sur place.

Le but du séjour était de pouvoir avoir des conditions “idéales” pour apprendre un maximum sur une courte période (quelques mois).

J’en ai donc profité pour être hébergé chez une famille d’accueil. Au moins pendant une partie de mon séjour.

J’y ai surtout mis une bonne partie de mes économies (véridique).

Je savais aussi que ça constituait un (bon) investissement pour mon avenir professionnel. 

Je travaillais en effet dans un secteur et une région (la Côte d’Azur) où les Russes sont une partie importante de la clientèle.
Et où aucun français ne parle russe (ou très rarement).

 

Pourquoi j’ai choisi la MGU (Université d’Etat de Moscou)

J’ai donc fait mon enquête pour trouver le “meilleur” centre de langue.

Premièrement il a fallu choisir la ville de mon séjour.

J’avoue que je n’avais pas d’idées préconçues sur le sujet. Cependant je savais que mon départ serait autour de mi-novembre.

Pour des raisons de commodité (éloignement, conditions climatiques) j’ai concentré mes recherches sur Moscou.

Rapidement l’Université d’Etat de Moscou et son centre d’apprentissage du russe pour les étrangers m’ont inspiré confiance.

J’ai contacté des anciens élèves dont j’ai trouvé les noms sur Facebook.

Tous les retours étaient positifs donc je les ai appelés pour savoir comment procéder à l’inscription.

 

Combien ça coûte

J’ai négocié une (faible) remise de 5 % mais à l’époque le centre semblait sur le papier le meilleur rapport qualité / prix.

A raison de plusieurs centaines d’heures de cours particuliers à 14,4 euros la somme à payer était coquette.

Cependant avec le recul je pense que c’est une solution très efficace pour apprendre le russe (assez) rapidement.

Par exemple au bout de quelques mois je commençais à parler au téléphone en russe… (même si je faisais beaucoupppp de fautes).

Au budget concernant les cours stricto sensu il faut bien évidemment rajouter les frais de vie sur place, le visa, les billets d’avion.

 

Comment se déroulent les cours

Chaque jour j’avais 4 ou 5 heures de cours, du lundi au vendredi.

Attention une heure de cours n’est pas une heure astronomique en Russie; c’est une heure académique; 45 minutes et non 60 minutes !
On se fait tous avoir en croyant avoir 4 ou 5 heures de cours par jour. Et on se retrouve avec 3 heures et demie !

Aux heures de cours il faut rajouter les devoirs à la maison et les révisions. 
Pas de secret il ne s’agit ni plus ni moins que de retourner à l’école… et de bosser dur !

J’ai eu pas mal de chance car je suis tombé sur un bon professeur : Viatcheslav.
La soixantaine passée Viatcheslav enseigne le russe depuis plus de 40 ans.

Il parle très bien français… sans jamais avoir mis les pieds… en France.

Ca paraît tout à fait incroyable pour nous mais ce n’est pas une exception. Loin de là. Je connais plusieurs personnes russes de sa génération dans le même cas.

Tout ça pour vous dire que Viatcheslav exerce son métier à l’ancienne. Il enseigne le russe comme sous l’Union soviétique. A la dure. Redoutablement efficace.

Inutile de vous dire que j’ai un peu souffert. Mais n’étant pas de nature à me démonter j’ai tenu le coup.

Pour vous donner un exemple frappant (à mon humble avis) : je me faisais taper sur les doigts sys-té-ma-ti-que-ment quand je faisais un exercice de grammaire même si je répondais correctement à 90 % des questions.

Cependant ce fut une expérience magnifique et je lui tire mon chapeau pour sa patience !

Même si je suis trop jeune pour avoir connu l’Union soviétique je pense que je m’en suis un peu rapproché pendant ces quelques heures à la MGU.

Nul doute que mon professeur considérerait cette phrase comme un compliment.

J’ai aussi compris pendant ce séjour pourquoi les Russes sont meilleurs que nous en langues étrangères. 
Ils ont des méthodes d’apprentissage efficaces basées sur la répétition et un goût pour les cultures étrangères bien plus développé que nous.
Et puis ils étudient, ils étudient et… ils étudient.

Enfin l’avantage avec les Russes est qu’on peut (presque) toujours s’arranger du moment qu’on respecte la hiérarchie; en l’occurrence ici le professeur.
Un mélange de raideur et de flexibilité tout à fait déroutant pour un Français.
Ca nécessite une bonne de patience, d’improvisation et d’écoute.

 

Mes meilleurs conseils pour bien choisir son centre de langues.

Si vous souhaitez partir voici mes cinq meilleurs conseils pour bien choisir son centre de langues :

  • Renseignez-vous sur l’école dans laquelle vous souhaitez partir en recoupant les sources : demandez aux anciens élèves, contactez le centre, renseignez-vous sur les forums, posez 2 fois les mêmes questions à 2 personnes différentes appartenant à la même organisation par exemple.
  • Dans la mesure du possible privilégiez les cours particuliers aux cours collectifs (3 fois plus onéreux environ).
  • Préparez-vous à travailler. Même si vous avez du temps pour faire du tourisme sachez qu’il faut un bon équilibre entre le travail et la détente / les activités touristiques).Ca peut vous paraître évident mais 50 % des élèves ne faisaient pas grand-chose dans le centre où j’étais (cours collectifs et particuliers confondus). Un gâchis qui ne manquait pas de mettre en colère à tous les coups mon professeur. Il ne comprenait comment on peut dépenser (beaucoup) d’argent… pour rien.
  • Apprenez quelques bases du russe avant de partir; ça vous permettra de partir d’un bon pied et facilitera votre apprentissage.
  • N’hésitez pas à sortir des sentiers battus; la Russie ne se résume pas à Moscou.
    Aujourd’hui je n’hésiterais pas à aller à Novosibirsk par exemple.

Voici la page Facebook du centre de langue russe de l’Université d’Etat de Moscou dans lequel j’ai étudié le russe.
Cliquez ICI pour y accéder.

Le site internet : Cliquez ICI pour y accéder.

Source image: Pixabay

Avez-vous déjà pris des cours de russe à la MGU de Moscou ? 
Ou dans un autre institut de langues ? 
Quelle a été votre expérience ?

Racontez votre expérience ou posez une question dans les commentaires ci-dessous.

 

Toutes les autres méthodes pour apprendre le russe :

7 commentairesLaisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Il faut remplir les cases signalées par une étoile *